Rechercher sur ce site

Valorisation


Fil d'ariane

  > VALORISATION > Les plateformes technologiques > Archéologie et acquisition de données spatiales

Contenu

Archéologie et acquisition de données spatiales

Le pôle « Archéologie et acquisition de données spatiales »

Le pôle « Archéologie et acquisition de données spatiales » regroupe deux plateaux techniques destinés à l’acquisition et au traitement de données archéologiques :

  • CREAP
  • Terrae

Coordinatrice scientifique : Carole Fritz carole.fritz@univ-tlse2.fr

CREAP

Créé en 2005, le Centre de recherche et d’études de l’art préhistorique-Émile Cartailhac a pour finalité première de fédérer et d’accueillir les chercheurs travaillant sur l’art préhistorique autour de trois thèmes :

  • les recherches en cours (en Europe et dans le monde)
  • des réflexions d’ordre méthodologique et leur transfert possible
  • la formation des jeunes chercheurs.

Le CREAP-Cartailhac s’appuie sur une plateforme technologique dédiée à l’étude des expressions graphiques. Il constitue l’un des pôles de recherche du laboratoire TRACES (Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés, UMR 5608) (cf. Axe 2 du laboratoire TRACES)

Champs disciplinaires concernés : Art préhistorique

Programmes, partenariats, conventions…

  • Convention de recherche et de collaboration entre le Conseil Général de l’Ariège, le CREAP et l’UMR TRACES : (montage d’une exposition tous les 3 ans, sur le thème de la préhistoire en général. Chaque projet est facturé 20 000 €).
  • Convention de recherche avec la Mairie du Mas d’Azil en Ariège qui permet l’accès aux différents sites et l’étude des collections. Cette convention ne donne pas lieu à des rémunérations mais présente un intérêt scientifique puisque l’étude des collections permet d’alimenter la base de données ARIANE (Art Rupestre : Iconographie et Archéologie par Navigation Electronique).
  • Projet de recherche ANR PréhArt « Les arts de la préhistoire et la dynamique culturelle des sociétés sans écriture ». (310 000 € sur 4 ans)

Expositions, salons :

  • Exposition « L’art des origines, Origine de l’art ? », Parc de la Préhistoire de Tarascon sur Ariège, du 21 mai au 11 novembre 2012 - en préparation pour une ouverture en mai 2013 "les géants de l’âge glaciaire"

Responsable scientifique : Carole Fritz carole.fritz@univ-tlse2.fr

Web : http://www.creap.fr/

TERRAE

Le plateau technique Terrae émane de la coordination des médiévistes de Terrae, structure commune à deux unités mixtes de recherche (UMR) de l’UTM, (FRAMESPA, UMR 5136 et TRACES, UMR 5608). Il regroupe les activités techniques de la coordination, en liaison avec les axes de recherche définis lors du projet quinquennal 2011-2015. Le plateau se décline en quatre secteurs d’activités, au carrefour de l’histoire, de l’archéologie et de l’histoire de l’art.

  • acquisition et traitement des données spatiales en archéologie. Le plateau a une série d’outils permettant de disposer d’un très large panel de données en archéologie, aussi bien pour de la prospection, de la fouille que de l’archéologie du bâti (stations totales, GPS, différentiels, drone, scanner 3D, caméra thermique, cerf volant, appareils photos classiques ou adaptés à la numérisation d’archives, scanner…)
  • traitement et analyse du mobilier archéologique. Le plateau dispose de locaux dédiés et de matériel utilisable pour l’étude de la céramique (nettoyage, marquage, traitement, banc photo), mais aussi et surtout pour de la carpologie (deux binoculaires dotées de caméra, une carpothèque, du matériel de tamisage)
  • acquisition et traitement des sources écrites. Le plateau est équipé d’appareils photos dédiés à la numérisation d’archives avec pieds adaptés, télécommande, alimentation secteur, d’un scanner à plat A-3, d’une imprimante A-3 couleur, de logiciel de traitement des données (OCR, logiciel de traitements groupés de photo, BDD, SIG…)

  • intervention archéologique de terrain. Le plateau regroupe un large éventail de matériel de fouille et de relevés destinés à la fouille archéologique ou aux relevés de bâti. Il s’agit de matériel classique (pelle, pioche, truelles, brouettes, bâche…) mais aussi du matériel assez spécifique comme des panneaux solaires destinés à des opérations en montagne ou dans des secteurs ne disposant pas d’électricité, un vidéoscope permettant une osculation de murs ou de sépultures, un groupe électrogène, ou une serre.

Champs disciplinaires concernés :

Histoire, Archéologie, Histoire de l’Art

Programmes, partenariats, conventions…

  • volet carpologie : une dizaine de contrats de recherche avec des structures publiques (collectivités territoriales) et privés (PME), souvent dans le cadre de l’archéologie préventive (50 000 € permettant d’employer une IE à ½ temps)
  • volet archéo-zoologie : 1 contrat comparable avec la mairie d’Auzat (Ariège) (montant 12000 €)
  • volet étude documentaire : un contrat de recherche passée (janvier 2012) avec le Conseil Général des Landes pour la valorisation d’une étude (exposition, publication livre grand public - 40 000 € permettant l’embauche d’une IE sur 10 mois)
  • volet archéodrone : unité d’intervention avec drones et caméra thermique (financement FEDER env. 110 000 €).
  • contact pour une mission d’expertise en Tunisie avec une autre université (Bordeaux)
  • contact pris avec RFF (Réseau Ferré de France) dans l’optique de la construction de la future LGV sud-ouest.
  • accord de partenariats et de prestations de services en cours avec des entreprises privées (HADES, ARCHEODUNUM) et l’INRAP.
  • porteur d’un projet FEDER ARCHEODRONES (en cours de rédaction). Participation des unité des recherche TRACES (archéologie), GET (sciences de l’univers), et ISAE (aéronautique).

Responsable scientifique : Christine Rendu

christine.rendu@univ-tlse2.fr

Web : http://w3.terrae.univ-tlse2.fr/spip/

 

 

 





Navigation

Page mise à jour le - 19/02/2013